Calculateur de primes
Prendre rendez-vous

Demander un entretien-conseil

Finding the right insurance solution is sometimes not easy. Our customer advisers are therefore happy to take time for you.

Demander conseil
Un père et son fils plantent un arbre

Carthame des teinturiers

Carthame des teinturiers = Carthamus tinctorius // Astéracées = Asteraceae

Nom vernaculaires: Chardon (ou safran) des teinturiers, carthame oléifère, safran bâtard, (en Chine) Hong Hua = fleur

Carthame des teinturiers avec fleur jaune

Histoire

Le carthame des teinturiers est probablement originaire des régions d’Asie Mineure et d’Afrique du Nord. D’après des objets retrouvés dans des tombes égyptiennes, qui remontent à 3500 av. J.-C., les fleurs de carthame étaient utilisées par les Égyptiens pour teindre les bandages en lin des momies et d’autres tissus.

Le nom botanique Carthamus vient de l’arabe «qurtom», qui peut se traduire par «colorer». Cette plante aux allures de chardon était autrefois très utilisée par les teinturiers, mais le carthame a aussi bien d’autres usages. Elle a été introduite par les Romains en Europe centrale depuis le bassin méditerranéen, où elle était utilisée depuis au moins le 8e siècle av. J.-C.

Botanique et culture

Le carthame est une plante herbacée à croissance rapide, de type chardon. D’abord constitué d’une rosette de feuilles ancrée en terre par de fortes racines pivotantes, il développe ensuite une tige principale assez ramifiée qui peut atteindre 60 à 100 cm de hauteur. Cette plante annuelle est multipliée par semis direct en pleine terre au printemps par des températures de 10 à 15 °C.

On choisira un emplacement ensoleillé et abrité pour cette plante épineuse, dont les racines pivotantes préfèrent des sols plutôt secs et sableux. Ses feuilles épineuses et plutôt allongées, disposées sur toute la longueur de la tige, mesurent 8 à env. 12 cm de longueur et 2,5 à 5 cm de largeur.

Outre les plantes annuelles susmentionnées, les 14 espèces qui peuplent le bassin méditerranéen comprennent aussi quelques arbustes. Si vous faites pousser le carthame dans votre jardin, vous devez observer quelques règles pour une bonne croissance, p. ex. ne pas mettre d’engrais, arroser avec modération en se limitant à la quantité d’eau nécessaire, et seulement s’il fait très sec.

Il arrive que des plantes soient infestées de poux. En général, il suffit alors de traiter avec une préparation à base de savon mou ou un insecticide biologique pour régler le problème.

Bien que très ancienne, la culture du carthame s’est perpétuée et se poursuit de nos jours sur tout de même plus de 100 millions d’hectares. Les principales exploitations se situent aujourd’hui en Inde, au Mexique, aux États-Unis, en Argentine et en Australie.

Utilisation dans la médecine naturelle

Le carthame des teinturiers est cultivé aujourd’hui en premier lieu pour son huile extraite des graines. Cette huile est utilisée dans la fabrication de vernis et de laques, comme pigment dans les produits cosmétiques et comme colorant alimentaire, par exemple dans les gommes fruitées.

Les propriétés médicales du carthame sont décrites comme suit dans la littérature: «Herbe aromatique amère qui stimule la circulation et le cœur, fait baisser la fièvre, soulage les douleurs et réduit le taux de cholestérol» (traduit de «Die neue KräuterEnzyklopädie»).

En usage externe, les pommades à base de carthame sont utilisées pour soulager contusions, foulures, inflammations cutanées et douleurs articulaires.

En Chine, les pétales des fleurs servent à la préparation d’infusions. La première mention de Hong Hua en médecine traditionnelle chinoise se trouve dans un manuscrit daté de 1061.

Pour toute question concernant les multiples applications médicales de cette précieuse plante, nous vous conseillons de vous adresser à un droguiste ou naturopathe qualifié.

Utilisation en cuisine

Les parties récoltées et utilisées en cuisine sont les jeunes feuilles et les bourgeons, au goût plutôt amer et piquant.

Les fleurs fraîches sont utilisées comme colorant alimentaire dans de nombreux plats, p. ex. en substitut du safran dans un risotto. Elles se conservent aussi très bien séchées et constituent ainsi des réserves pour l’hiver. Les graines sont pressées pour en extraire une huile alimentaire très précieuse pauvre en cholestérol.

Les pigments rouges et jaunes des fleurs sont utilisés pour colorer produits laitiers, liqueurs et sucreries.

Les jolies fleurs de carthame sont également appréciées pour la confection de bouquets frais ou séchés et autres décorations. Le faux safran, comme on l’appelle aussi parfois, permet de créer toutes sortes de recettes aussi esthétiques qu’appétissantes – essayez donc, cela en vaut la peine!

Riz jaune au carthame des teinturiers et aux noix de cajou

Recette: Riz aux fleurs de carthame

Pour 4 personnes en plat principal ou env. 6 personnes en entrée

Ingrédients: 

  • 1 c. à s. huile d’olive
  • 1 bâton de canelle
  • 450 g riz long grain
  • 8-9 dl eau
  • 8 c. à s. raisins secs
  • sel
  • 6 c. à s. fleurs de carthame
  • 200 g noix de cajou

 

Préparation:

  1. Mettre les fleurs de carthame dans un bol, ajouter une petite quantité d’eau tiède.
  2. Griller les noix de cajou à sec dans une poêle à frire.
  3. Faire revenir le bâton de cannelle dans l’huile d'olive, ajouter le riz et le chauffer brièvement dans l’huile. Ajouter 8-9 dl d’eau. Cuire le riz à feu doux jusqu’à ce qu’il soit presque à point. Saler à volonté. Ajouter les raisins secs, les fleurs de carthame et l’eau colorée par les pigments. Poursuivre la cuisson à feu doux jusqu’à ce que le riz soit cuit à point.
  4. Ajouter les noix de cajou, mélanger et servir immédiatement.

Les auteurs

Christian Fotsch

Christian Fotsch exploite sa propre pépinière de plantes aromatiques et médicinales à Brienz, dans l'Oberland bernois. Il est également chargé de l'entretien des jardins de plantes aromatiques et médicinales du musée de Ballenberg et de la production de plantes pour les jardins d'exposition alpins de Ricola AG. Dans ses cours, il ouvre les yeux des participants sur les vertus curatives des plantes indigènes.


Brigitte Speck

Brigitte Speck est diététicienne et possède son propre cabinet. Elle propose des cours de cuisine pour les enfants. Le fait qu'ils soient toujours complets prouve qu'elle sait associer une alimentation saine à un plaisir extrême. Elle a publié plusieurs livres de cuisine à succès sur le thème de la stévia et de l'alimentation des enfants.

Qu'est-ce que vous cherchez?
loading
Chat bot Guten Tag, haben Sie Fragen? Schreiben Sie uns Ihre Anliegen gerne im Chat!