Calculateur de primes
Prendre rendez-vous

Demander un entretien-conseil

Finding the right insurance solution is sometimes not easy. Our customer advisers are therefore happy to take time for you.

Demander conseil
Un père et son fils plantent un arbre

Barbarée commune

Barbarée commune = Barbarea vulgaris // Brassicacées = Brassicaceae

Noms vernaculaires: herbe de Sainte-Barbe, herbe aux charpentiers

Deux branches d'herbe de Barbarie en fleurs

Histoire

La barbarée est dédiée à Sainte-Barbe, la patronne des montagnards et des ouvriers travaillant dans les carrières et les mines. La légende veut que Barbe ait grandi au IIIe siècle dans une région qui correspond à l’actuelle Turquie. Elle avait de nombreux soupirants, dit-on, mais était davantage attirée par la religion chrétienne que par le mariage. Au grand dam de son père Dioscure, un païen qui haïssait les chrétiens. Se rendant compte qu’il risquait de perdre sa fille à la communauté chrétienne, Dioscure fit ériger une tour pour l’y enfermer. Barbe se fit néanmoins baptiser selon le rite chrétien et fit construire une troisième fenêtre dans la tour en symbole de la Trinité.

«Herbe de Sainte-Barbe» est le nom donné à la plante dans plusieurs régions. La tradition de consommer en légume les feuilles de cette herbe sauvage le 4 décembre, jour de la Sainte-Barbe, passe également pour être à l’origine de son nom.

Botanique et culture

La barbarée est une plante plutôt méconnue et tombée dans l’oubli. On la trouve pourtant presque partout, des plaines aux régions préalpines, le long des chemins, dans les fossés et les taillis, et sur les berges des cours d’eau. Avec sa cousine la barbarée printanière, appelée aussi «cresson de terre», la barbarée commune est une espèce de la famille des Brassicacées (Brassicaceae). Elle affectionne les endroits plutôt humides au sol riche. Parce qu’elle colonise les champs cultivés avec d’autres espèces (on parle de «flore adventice»), cette plante est souvent qualifiée de mauvaise herbe, ce qui est regrettable.

Bisannuelle et faiblement rustique, la barbarée commune atteint 30 à 50 cm de hauteur selon son emplacement et possède une tige droite ramifiée. Les jeunes feuilles de la rosette basale sont d’un vert luxuriant. Les petites fleurs pédonculées aux pétales jaune or forment une grappe dense. La période de pleine floraison va d’avril à juin. En hiver, la plante ne perd ses feuilles qu’au bout d’une longue période de gel sans couverture neigeuse.

Utilisation dans la médecine naturelle

L’herbe de Sainte-Barbe doit son usage dans la médecine naturelle à sa haute teneur en vitamine C. On peut la préparer en infusion pour renforcer les défenses de l’organisme et prévenir les refroidissements. Les substances amères qu’elle contient stimulent l’appétit, le métabolisme et la digestion. Les naturopathes lui prêtent aussi une action dépurative du sang. La plante devrait être utilisée si possible à l’état frais pour ses propriétés médicinales, vu que ses principes actifs diminuent au séchage.

Bien que souvent décrits dans la littérature, ces derniers ne sont cependant pas confirmés scientifiquement.

N’hésitez pas à vous adresser à un naturopathe ou à un droguiste qualifié si vous avez des questions.

Utilisation en cuisine

Les jeunes feuilles étalées en cercle ou rosettes se cueillent de l’hiver (si la neige ne tapisse pas le sol) au printemps. On peut les consommer en salade ou en légume.

Les feuilles fraîches de barbarée se consomment en salades pleines de vitamines, même en plein hiver. L’herbe confère une note piquante et épicée aux plats de poisson. Les jeunes feuilles de la rosette sont les plus savoureuses. Elles dégagent un arôme épicé à poivré comparable à celui du cresson. Les feuilles fraîches peuvent être utilisées dans la préparation de pestos, de beurre aux fines herbes, de plats au séré ou de smoothies.

Étuvées comme des épinards et mélangées à des pommes de terre en tranches et à du fromage râpé, les feuilles peuvent aussi rentrer dans les ingrédients d’un délicieux gratin. On peut atténuer la saveur âcre des feuilles en les blanchissant brièvement dans de l’eau bouillante.

Faites donc un essai, les créations culinaires utilisant cette herbe comme ingrédient sont très tendance

Pâtes à l'herbe de Sainte-Barbe et aux pignons de pin

Recette: Barbarée aux épinards

pour 2 à 3 personnes

Ingrédients: 

  • 50 g de barbarée commune
  • 150 g d’épinards
  • 1 oignon
  • 2 CS d’huile d’olive
  • une pincée de sel
  • 50 g de graines d’un mélange pour salades

 

Préparation:

  1. Griller légèrement les graines pour salade dans une poêle à frire, sans huile
  2. Laver la barbarée et les épinards.
  3. Hacher finement l’oignon.
  4. Faire revenir l’oignon dans l’huile d’olive. Ajouter la barbarée et les épinards à peine égouttés et les étuver brièvement avec l’oignon. Saler avec modération.
  5. Servir avec des pâtes fraîches ou en légume.

Les auteurs

Christian Fotsch

Christian Fotsch exploite sa propre pépinière de plantes aromatiques et médicinales à Brienz, dans l'Oberland bernois. Il est également chargé de l'entretien des jardins de plantes aromatiques et médicinales du musée de Ballenberg et de la production de plantes pour les jardins d'exposition alpins de Ricola AG. Dans ses cours, il ouvre les yeux des participants sur les vertus curatives des plantes indigènes.


Brigitte Speck

Brigitte Speck est diététicienne et possède son propre cabinet. Elle propose des cours de cuisine pour les enfants. Le fait qu'ils soient toujours complets prouve qu'elle sait associer une alimentation saine à un plaisir extrême. Elle a publié plusieurs livres de cuisine à succès sur le thème de la stévia et de l'alimentation des enfants.

Qu'est-ce que vous cherchez?
loading
Chat bot Guten Tag, haben Sie Fragen? Schreiben Sie uns Ihre Anliegen gerne im Chat!