Calculateur de primes
Prendre rendez-vous

Demander un entretien-conseil

Finding the right insurance solution is sometimes not easy. Our customer advisers are therefore happy to take time for you.

Demander conseil
Un père et son fils plantent un arbre

Grande Mauve

Grande mauve, mauve sylvestre, mauve des bois = Malva sylvestris  //  Malvacées = Malvaceae

Nom vernaculaire: mauve de Mauritanie, fromageon

Histoire

On a découvert qu’en Chine, où elle est appelée «Tung Kuei Tze», la mauve était déjà réputée soulager les troubles digestifs il y a plus de 5000 ans (!). Cette plante a été cultivée dans les jardins des monastères dès le début du VIIIe siècle, puis dans les jardins paysans et potagers. Désignée sous le nom de «Käsepappel» (littéralement, fromageon) en vieux haut allemand, son appellation latine «Omnimorbia», qui signifie «plante qui guérit toutes les maladies», témoigne de l’immense estime qui lui était portée. Sainte Hildegarde de Bingen (1098-1179) l’a quant à elle baptisée «babela». L’ancien proverbe «Fromageon au jardin, nul besoin de médecin» illustre toutes les vertus qui étaient prêtées à cette herbacée. Des vieillards auraient même recouvré leur acuité visuelle grâce à la consommation régulière de tisanes de mauve. Bien sûr, il est impossible d’établir avec certitude si ces histoires et légendes ont un fondement réel.

Botanique et culture

Avec quelque 1500 espèces et variétés, la famille des malvacées est extrêmement diversifiée et implantée dans le monde entier. La grande mauve (= Malva sylvestris) ne nécessite pas de conditions particulières pour s’épanouir. Elle pousse aussi bien sur le bord des chemins, sur les éboulis et les friches que sur les terres agricoles pauvres. On en trouve même dans les régions préalpines. Néanmoins, l’endroit doit être plutôt ensoleillé ou mi-ombragé et l’eau stagnante doit absolument être évitée. La grande mauve est une plante annuelle ou bisannuelle, qui se multiplie idéalement par ensemencement naturel. Elle résiste très bien au froid. Une taille l’été, après le pic de floraison, peut déclencher une nouvelle floraison. Malheureusement, la rouille de la mauve fait fréquemment des ravages. Une décoction de prêle ajoutée à l’eau d’arrosage dans des proportions à peu près égales contribue à éloigner quelque peu cet hôte indésirable.

En tout cas, les multiples déclinaisons de la mauve ont un point commun: elles ont un aspect gracieux et au toucher, elles sont douces et délicates. Leurs fleurs dessinent un tableau rose pâle à blanchâtre, mais s’illuminent parfois aussi d’un violet éclatant, du mois de juin jusqu’au début de l’automne, en octobre.

D’après la description du droguiste et herboriste bien connu Robert Quinche (1906-1993), les fleurs de la grande mauve sont «d’une douceur soyeuse et suspendues dans les airs».

Utilisation dans la médecine naturelle

Nous souhaitons une nouvelle fois souligner que l’art de la guérison par les plantes doit être pratiqué avec prudence et patience. La nature nous offre un très large éventail de plantes médicinales diverses et variées. Parmi celles-ci figurent notamment les précieuses mauves, comme la grande mauve (= Malva sylvestris) et la mauve à feuilles rondes (= Malva neglecta). Leurs indications en médecine ont déjà été documentées en détail dans d’anciens écrits romains et elles n’ont cessé d’être remaniées et complétées jusqu’à ce jour. En usage interne, la tisane est consommée en cas d’inflammation de la gorge, de toux, de cystite ou d’inflammation des gencives et, en usage externe, un enveloppement peut être appliqué sur les furoncles, les piqûres d’insectes, les abcès, les plaies qui ont du mal à guérir, ou encore les brûlures. À n’en pas douter, la grande mauve mérite sa place au rayon des herbes, dans un coin de la grande «pharmacie de Mère nature».

Pour toute question sur les nombreux usages de cette plante, veuillez consulter un naturopathe ou un droguiste bien établi.

Utilisation en cuisine

Des jeunes feuilles aux fleurs bien lumineuses, la cuisine naturelle moderne peut trouver dans la mauve de nombreuses sources d’inspiration pour la création de plats originaux. Les jeunes feuilles se dégustent par exemple crues, dans des salades composées, et cuites ou mijotées dans des plats de légumes ou des gratins. Découpées finement, les feuilles de grande mauve peuvent également apporter une délicieuse touche finale aux veloutés aux herbes. Les pétales effeuillés du fromageon – comme cette plante est appelée dans certaines régions suisses – rehaussent une savoureuse salade aux herbes sauvages d’appétissantes notes colorées. Pour sortir un peu de l’ordinaire, les fleurs peuvent par ailleurs être ajoutées aux ingrédients d’un dessert ou incorporées dans un apéritif fruité et aromatique. Outre les jeunes feuilles et les fleurs, il ne faut pas oublier les racines: récoltées en automne, elles agrémentent les ragoûts et les potages après avoir été nettoyées avec soin puis émincées.

Même en décoration, les boutons lumineux de la mauve éparpillés sur une table lui confèrent une allure festive à nulle autre pareille.

Recette: Risotto à la grande mauve

Ingrédients du risotto:

  • 1 oignon
  • 1 c. à s. d’huile de colza ou d’olive
  • 300 g de riz pour risotto
  • 100 ml de vin blanc
  • env. 1,1 l de bouillon de légumes chaud
  • 1 petite branche de romarin
  • 4 c. à s. de sbrinz râpé
  • 2 c. à s. de fleurs de grande mauve séchées ou 4 c. à s. de fleurs de mauve fraîches

 

Ingrédients du pesto de mauve:

  • 1 poignée de feuilles de mauve
  • 2 dl d’huile d’olive
  • 1,5 c. à s. de pignons de pin
  • facultatif: 5 feuilles de pousses d’épinard (pour la couleur plus intense)
  • un peu de sel

 

Préparation:

  1. Hacher finement l’oignon.
  2. Chauffer l’huile de colza (ou l’huile d’olive) dans une poêle et y faire revenir l’oignon.
  3. Ajouter le riz et poursuivre la cuisson jusqu’à ce qu’il devienne translucide.
  4. Mouiller avec le vin blanc et achever la cuisson.
  5. Ajouter tout le bouillon chaud petit à petit en remuant constamment de façon à ce que le riz soit toujours couvert à hauteur. Ajouter la branche de romarin pour les 5 dernières minutes.
  6. Lorsque le riz a atteint la texture souhaitée, enlever le romarin et incorporer le sbrinz râpé et les fleurs de mauve.
  7. Pesto de mauve: Mixer les jeunes feuilles de mauve avec l’huile d’olive et les pignons de pin. Saler légèrement. Éventuellement, mixer quelques pousses d’épinard dans la préparation pour obtenir une couleur plus vive.
  8. Disposer le risotto sur une assiette et l’arroser avec le pesto de mauve. Il est possible de mélanger un peu de fromage frais avec des fleurs de mauve séchées puis de saupoudrer cette préparation sur le risotto. Le fromage frais aux fleurs de mauve doit être remué peu de temps avant de servir pour ne pas perdre la couleur légèrement rosée que lui donnent les fleurs de mauve.

Les auteurs

Christian Fotsch

Christian Fotsch rédige depuis 2006 la newsletter consacrée aux herbes d’EGK-Caisse de Santé. C’est en autodidacte qu’il a appris ses vastes connaissances sur les herbes. Avec sa femme Ursula, il a tenu à Brienz le jardin des herbes et plantes médicinales Silberdistel jusqu’en 2010, puis le célèbre hôtel «Lindenhof», toujours à Brienz, consacré aux plantes, jusqu’en 2019.


Caro et Tobi Thaler

Caro et Tobi Thaler créent des recettes pour la newsletter consacrée aux herbes d’EGK depuis 2022. Tous deux ont effectué un apprentissage de cuisinier et cuisinière, puis ils ont évolué vers des horizons professionnels différents: Caro vers le domaine social et Tobi vers la technologie. Ils ont néanmoins gardé leur passion pour la cuisine, qu’ils transmettent notamment aujourd’hui à travers leur portail de recettes foodwerk.ch (en allemand uniquement), selon la devise «La vie se mange en couleurs». Et la relève est assurée, puisque leur fille Liv crée déjà l’une ou l’autre recette de temps à autre.

Qu'est-ce que vous cherchez?
loading
Chat bot Guten Tag, haben Sie Fragen? Schreiben Sie uns Ihre Anliegen gerne im Chat!