Calculateur de primes
Prendre rendez-vous

Demander un entretien-conseil

Finding the right insurance solution is sometimes not easy. Our customer advisers are therefore happy to take time for you.

Demander conseil

Comment je me suis débarrassée de certaines habitudes et de schémas destructeurs, 2e partie

La première étape pour se débarrasser de mauvaises habitudes est de les reconnaître comme telles.

Dans mon dernier article de blog, j’ai raconté qu’en tant qu’athlète, je ne mangeais pas avec le cœur, mais avec la raison. À chaque repas, je me demandais: est-ce que cela me fait du mal en tant qu’athlète ou est-ce que cela m’apporte quelque chose? Pour une pizza, la réponse était claire: la pizza était un poison.

Aujourd’hui, je me dis: quelle honte!

Mais j’avais beaucoup d’autres habitudes qui j’avais prises à la puberté, à l’époque où j’étais une athlète en herbe et qui, maintenant que j’avais arrêté la gymnastique artistique, me paraissaient inutiles, voire me faisaient du mal. Je n’étais jamais dans le moment présent, mais je pensais toujours au prochain moment; même sous la douche, je me demandais ce qu’il fallait faire ensuite. Quand je me regardais dans le miroir, je me regardais d’un œil critique au lieu de voir mes qualités positives. D’une manière générale, je mettais toujours l’accent sur mes déficits, car j’avais appris que pour s’améliorer dans le sport, il faut travailler sur ses faiblesses. Le soir, je n’étais jamais satisfaite de ce que j’avais fait pendant la journée. Je me demandais: dans quel domaine as-tu échoué aujourd’hui?

En l’énonçant aujourd’hui, tout paraît si simple. Pourtant, il m’a fallu des années pour réaliser que certaines de ces habitudes sportives n’étaient plus utiles dans la vie normale, parce qu’elles réduisaient ma perception et me rendaient inflexible et rigide.

C’était la première étape, la phase d’auto-observation: j’avais identifié mes habitudes destructrices.

La deuxième étape semble tout aussi banale, mais elle n’en est pas moins essentielle: il faut vraiment vouloir changer.

Ce n’est qu’alors que la troisième étape peut avoir lieu: se débarrasser vraiment de l’habitude en question. J’en parlerai dans mon prochain (et dernier) article de blog sur le sujet.

Qu'est-ce que vous cherchez?
loading